Article Categories
[ Show ] All [ Hide ]
Clean Language
Article Selections
[ Show ] All [ Hide ]
 

"C’est comme une ouverture"

Clean Coaching
en utilisant
la Modélisation Symbolique et Clean Language

facilité par Penny Tompkins et James Lawley

chez l’Institut Repère Paris. Mai 2014

Durée 30 min.

Transcription : Noémie Dehouck

Trainer /superviseur

Cette transcription fait suite à un travail commencé la veille (La cliente était alors facilitée par l’un des participants du séminaire).La cliente apporte sa représentation du paysage de son objectif désiré et c’est le point de départ de cette session. Penny et James ne connaissent ni la cliente, ni ses métaphores, ni le sujet choisi par cette dernière.
 
Cette transcription illustre un certain nombre de caractéristiques de la Modélisation Symbolique qui utilise le Langage Clean de David Grove :
  • L’usage réitéré de la partie « quand » de la syntaxe du Langage Clean .
  • Une  modélisation pointue du paysage métaphorique intérieur du client de la part des facilitateurs .
  • Un savoureux suivi du déroulement du processus du client.
  • La phase de « maturation » de la Modélisation Symbolique sitôt qu’un décalage survient dans le paysage.


1F Et où est-ce que vous aimeriez être ?

C : J’aimerais être ici.

2F : Et nous allons faire cela ensemble ; où est-ce que vous aimeriez que nous soyons ?

C : Indique l’emplacement de la main

3F Et est-ce que c’est la bonne distance ?

C : Acquiesce de la tête.

4F : Qu’est-ce que vous avez là ?

C : Ca c’est moi, ça c’est la métaphore que nous avons explorée hier, j’ai repris la métaphore que nous avons commencé hier et donc euh, l ’objectif désiré c’est de me réapproprier en fait mon expérience professionnelle euh donc capitaliser sur ,sur ce que j’ai fait, pour pouvoir euh mieux l’exploiter, mieux en parler, mieux l’utiliser, et dans un cas très précis, lors d’entretiens, d’entretiens de recrutement puisque enfin je suis, je travaille actuellement dans une société mais je souhaite évoluer vers un autre poste .Je voudrais être plus à l’aise avec euh un passé professionnel et avoir l’impression que ça m’appartient, parce que j’ai l’impression que quand je parle de mon expérience passée ,je parle d’une autre personne .Voilà, donc ça c’est l’état désiré .Alors la situation euh à laquelle on était arrivé c’est que euh, j’avais mon CV par terre et euh je souhaitais donc euh c’est comme si j’avais envie de digérer mon expérience passée et c’est comme si je voyais les mots sortir du CV alors de deux manières différentes , donc les lettres qui rentrent et qui, et que j’ingère ,enfin qui sortent de mon CV et que j’ingère lettre par lettre ,ou comme des phrases qui se détachent euh comme des bonbons que je vais ,enfin qui arrivent aussi dans ma bouche et que je digère en fait dans mon estomac et donc après euh ,c’est comme des cellules, des petites cellules brillantes qui euh vont se diffuser partout dans mon corps au travers de mon réseau sanguin et au bout d’un moment c’est comme ,comme un aspirateur , une sorte d’aspiration euh tout ça, toutes ces cellules vont dans mon cerveau et donc euh là ,il y a une…et donc on en était là après, après moi je…après, après je peux avoir d’autres idées mais c’est la suite. On s’est arrêté en fait au niveau euh au niveau 3, au niveau 3 où ça remonte après jusqu’au cerveau donc après je peux…, hier soir en faisant le dessin euh, c’est la suite, j’ai, j’ai dessiné la suite mais je n’l’ai pas expérimenté, donc euh est ce que je décris la suite ou pas ?

5F : Et est-ce qu’il y a autre chose à propos de ça ?

C : Euh …oui …euh donc c’est la suite, euh… une fois que toutes les cellules sont arrivées au cerveau, il y a comme un déclic euh et comme un…une sorte…de enfin de …d’illumination euh donc ça débloque, ça débloque la parole euh… ça me permet de me réapproprier mon histoire… professionnelle, euh je peux donc en parler, et le fait d’en parler euh ça crée un échange donc c’est à la fois , euh enfin l’idée de donner ,de donner des informations mais euh d’avoir un retour qui est euh aussi riche voire plus riche et donc euh c’est quelque chose enfin ,ça serait quelque chose de …euh… jubilatoire et ça redescend ,donc cette, cette sensation elle redescend au niveau du plexus et donc là ,il y a autre clic, il y a un autre clic parce que il y a une sorte de verrou qui se tourne en fait donc là aussi il y a une lumière qui sort et… c’est plutôt euh en relation avec le cœur.

6F : Alors placez ça où ça doit être.

7F : Et qu’est-ce que vous aimeriez qu’il se passe maintenant?

C : Euh…euh…euh là je vais reprendre l’exemple qui avait été donné tout à l’heure à propos de la métaphore euh c’est de, d’imaginer que euh le processus que je viens de décrire est une réalité pour moi.

8F : Et d’imaginer que le processus que vous venez décrire est réalité pour vous et… quel genre de réalité est cette réalité ?

C : Euh …c’est… ça concerne mon évolution professionnelle, euh ça concerne euh… mon quotidien… au… travail euh …enfin ça concerne euh… les interactions entre personnes enfin entre moi et les autres euh…euh…l’alignement, euh… le fait d’être alignée.

9F : Et quand le processus est une réalité pour vous, comment allez vous savoir quand c’est une réalité ?

C : Euh quand euh les interactions seront fluides, quand euh je communiquerai avec mon cœur, euh, euh… quand je serai capable euh…de m’enrichir et d’enrichir les autres euh…euh…quand j’aurai, quand j’aurai trouvé un…. juste …non, une activité qui a du sens et quand je me sentirai bien.

10F Et vous aimeriez imaginer que le processus est une réalité et ensuite il y aura un alignement et quel genre d’alignement est cet alignement  ?

C : Euh…dans la justesse de l’action et de l’échange euh…quand euh ce que je ferai aura du sens pour moi.

11F : Et quand il y a cette justesse d’action et ce vous faites aura du sens et quand il y a cet alignement où est cet alignement ?

C : Il est là, il est en moi, enfin c’est ma colonne vertébrale euh c’est…c’est la, enfin c’est aussi l’échange entre le cœur et le… mental, c’est euh…un échange euh enfin comment dire, pardon, c’est vraiment la colonne vertébrale qui enfin qui est… bien…bien positionnée qui permet euh…ben par exemple que l’énergie circule librement euh c’est vraiment l’idée de fluidité, ça permet la fluidité.

12F Et ça permet la fluidité et l’alignement, la colonne vertébrale et l’échange entre le cœur et le mental et quand il y a un échange entre le mental et le cœur, quel genre de cœur est ce cœur ?

C : Euh … … … … …Je n’ai aucune idée de ce qui passe là maintenant… …hum… …c’est comme une ouverture… … … hum…euh… comme une … ….euh… comme une, comme une communion, comme hm…comme baisser les barrières …hum c’est comme…hm, c’est comme ne faire qu’un avec l’autre, euh… …c’est comme faire confiance hum…c’est comme grandir.

13F : Et c’est comme une ouverture et baisser les barrières, ne faire qu’un avec l’autre et faire confiance et comme grandir et y a-t-il autre chose à propos de cette ouverture quand vous voulez imaginer que le processus est une réalité ?

C : Alors, j’ai encore une nomination euh…c’est l’insouciance.

14F : Quel genre d’insouciance ?

C : Euh… ça a un rapport avec l’idée qu’on est, qu’on est tous euh… on fait tous partie de la même famille, qu’on est tous semblables euh…et enfin que c’est que la forme qui change, la forme change le fond ne change pas euh… et que quand on est, quand on est égaux, on peut être euh insouciants.

15F : Et quand on est égaux on peut être insouciants parce que on fait tous partie de la même famille au fond et on peut faire un avec l’autre.

C : Oui je peux faire un avec l’autre.

16F : Et alors vous pouvez être insouciante et ensuite qu’est ce qui se arrive à l’alignement ?

C : Euh… l’alignement permet euh … c’est l’alignement qui permet d’être un avec les autres.

17F : Et l’alignement permet d’être un avec les autres et quand cet alignement permet de ne faire qu’un avec les autres et vous pouvez être insouciante, qu’est ce qui arrive à l’échange entre le cœur et le mental ?

C : Euh le cœur peut s’exprimer.

18F : Ah quel genre de s’exprimer est cet exprimer de ce cœur ?

C : Euh…l’amour, la richesse, la richesse de l’échange non ! Alors, l’amour qui permet un échange plus riche.

19F : Un amour qui permet un échange plus riche entre le mental et le cœur

C : Ah… alors … donc en fait… c’est, alors, c’est…c’est ...c’est la réunion entre… mes acquis, ce que je peux mettre au service de l’autre qui est là, et qui descend là et qui est exprimé avec mon cœur.

20F : C’est une réunion au service de l’autre qui est exprimé par le cœur et quand il y a cette réunion entre vos acquis, où sont vos acquis ?

C : En fait c’était là Ça descend, ça remonte mais ça ce n’est pas encore complètement incarné, c’est incarné quand c’est là et que c’est disponible pour l’extérieur.

21F : Ca n’est pas encore complètement incarné

C : Ça l’est quand en fait c’est disponible pour les autres

22F : Où se situe votre histoire professionnelle ?

: Indique de la main.

23F : Quand c’est là et que ça peut être utilisé pour les autres votre cœur a un échange riche avec votre mental et il y a un alignement et vous pouvez digérer ces acquis

C : Et du coup je peux …enfin les… c’est l’idée de les avoir disponibles, de les mobiliser et les sortir enfin échanger et recevoir.

24F : Ah échanger et recevoir et alors qu’est ce qui arrive à ce cœur ?

C : Euh, Il est rayonnant.

25F Ah il est rayonnant et quel genre de rayonnant est ce cœur?

C : Euh c’est un rayonnant euh doux qui diffuse, enfin qui diffuse son rayonnement à l’intérieur et à l’extérieur de mon corps.

26F : Qui diffuse à l’intérieur et à l’extérieur quand ce cœur est rayonnant, il est rayonnant comme quoi ?

C : Comme si …comme si il faisait un peu disparaître…euh la frontière entre euh entre moi et le reste du monde.

27F : Comme si la frontière disparait entre vous et le reste du monde et donc quand cette frontière disparaît et que ce cœur rayonne et qu’il y a un échange riche, une communion et un alignement et tous vos acquis, qu’est-ce qui se arrive dans votre ventre ?

C : Il est vide, il est disponible.

28F : Ah… vide et disponible et quand votre ventre est vide et disponible, alors qu’est ce qui se passe ?

C : Euh, eh bien je suis plus disponible pour les autres.

29F : Quand ce ventre est plus disponible pour les autres et quand plus disponible pour les autres et le cœur rayonne et une communion entre le mental et un alignement qu’est ce qui se passe dans cet entretien ?

C : Euh, c’est…c’est fluide euh je peux m’attacher euh… je peux être entièrement à ce que je peux apporter, j’ai plus conscience euh oui, enfin, j’ai conscience de ma valeur mais je suis plus consciente de ce que je peux apporter parce que je suis disponible pour ça.

30F : Vous pouvez vous attacher plus consciente de ce que vous pouvez apporter, et ensuite qu’est-ce que ce cœur exprime ?

C : Euh … La justesse de mon apport…sans être euh parasitée par euh …le fait d’essayer de retrouver euh ce que j’’avais pas avant avec moi.

31F : Et alors est-ce que vous avez la sensation que ça vous appartient ?

C : Oui, c’est moins formel mais c’est plus intégré.

32F : Ah c’est plus intégré et alors qu’est-ce qui arrive à votre bien être avec votre parcours professionnel ?

C : Euh … il est … enfin, voilà il est disponible, il est accessible sans que je me pose de questions.

33F : Disponible et accessible et alors qu’est ce qui arrive à votre histoire professionnelle ?

C : Euh … eh bien c’est toujours, c’est toujours alors c’est toujours plus une histoire c’est heu…c’est finalement ce n’est plus une histoire c’est, c’est quelque chose de présent que je peux mobiliser euh… en confiance.

34F : C’est présent et vous pouvez le mobiliser en confiance et quand vous le mobilisez en confiance, est cette confiance ?

C : Dans mon cœur.

35F : Dans votre cœur.

C : En ayant la solidité de la colonne …enfin en étant alignée… en fait je réfléchis à quelque chose le cerveau est juste là pour donner de l’intelligence à l’échange, ce n’est pas le plus important.

36F : Et la confiance est dans ce cœur et quand la confiance est dans ce cœur,  dans ce cœur ?

C : Il est élargi, à la fois ici et …il est autour.

37F : Il est élargi et quand il est élargi ici et autour, il est élargi comme quoi ?

C : Comme une sorte de bulle radiante enfin enveloppante.

38F : Une bulle radiante et enveloppante et vous pouvez mobiliser cette confiance et ensuite que se passe-t-il ?

C : Eh bien je suis bien.

39F : Est-ce qu’il y autre chose dont vous avez besoin là maintenant en lien avec vous réapproprier votre parcours professionnel et pour que ce soit une réalité ?

C : Non.

Penny Tompkins & James Lawley
Penny and James are supervising neurolinguistic psychotherapists – registered with the United Kingdom Council for Psychotherapy since 1993 – coaches in business, certified NLP trainers, and founders of The Developing Company.

They have provided consultancy to organisations as diverse as GlaxoSmithKline, Yale University Child Study Center, NASA Goddard Space Center and the Findhorn Spiritual Community in Northern Scotland.


Their book,
Metaphors in Mind
was the first comprehensive guide to Symbolic Modelling using the Clean Language of David Grove. An annotated training DVD, A Strange and Strong Sensation demonstrates their work in a live session. They have published over 200 articles and blogs freely available on their website: cleanlanguage.co.uk
 
 »  Home  »  Worldwide  »  French  »  Cest comme une ouverture : Clean Language facilite par Tompkins et Lawley
Article Options

Modelisation
Symbolique
et le
clean language

in
PARIS, FRANCE
with
James Lawley and
Penny Tompkins


16-18 June 2017



more info
in French
institut-repere.com

view all featured events