Article Categories
[ Show ] All [ Hide ]
Clean Language
Article Selections
[ Show ] All [ Hide ]
 

Clean Coaching en utilisant
la Modélisation Symbolique et Clean Language


facilité par Penny Tompkins et James Lawley

chez l’Institut Repère .Paris. Mai 2013

Durée 35 min.

Transcription : Noémie Dehouck

La Modélisation Symbolique, qui utilise le Langage Propre ou "Clean Language" de David Grove, est une méthode de facilitation du changement très innovante, basée sur les plus récentes recherches concernant le mode d'organisation du monde interne des individus. Cet outil puissant favorise l'émergence de transformations profondes dans les systèmes de représentation et dans les vies des individus. Les principes fondamentaux et la mise en pratique ont été décrits en détail par Penny Tompkins et James Lawley dans leur livre intitulé "Metaphors In Mind" et traduit en français en 2006 sous le titre "Des métaphores dans la tête". Les questions de David Grove sont « clean/propres » parce qu'elles permettent que les perceptions du client ne soient contaminées qu'au minimum par les représentations personnelles du coach ou du thérapeute (les MAP ou Métaphores, A priori et Présuppositions). Le facilitateur n'utilise que les mots du client et les insère à l'intérieur d'une formulation précise de questions. Il n'ajoute aucun mot qui vienne de lui.

Le Clean Language repose sur huit questions de base qui forment le cœur vivant de la modélisation symbolique, parce qu’on les pose si souvent. Elles sont agencées en fonction des quatre processus fondamentaux de modélisation. Dans les processus ci-dessous, [ ] signifie le mot ou la phrase exacts du client. [X] et [Y] sont les descriptions du client de 2 aspects de son paysage.

Identifier :

Et qu’est-ce que tu aimerais / qu’est-ce que [X] aimerait qu’il se passe?

Et ce/ça [  ] est comme quoi?

Développer une forme :

Et quel genre de [  ] est ce [  ]?

Et y a-t-il autre chose à propos de [ ] ?

Et où/où donc est [  ] ?

Établir un rapport à travers l’espace

Et quand [X], qu’est-ce qui arrive à [Y]?

Établir un rapport dans le temps (juste avant) : 

Et qu’est-ce qui se passe juste avant [événement] ?

Et puis qu’est-ce qui se passe ?  Ou :   Et qu’est-ce qui se passe ensuite ?

Une conversation curieuse et bienveillante

Le texte ci-dessous est la transcription d’une démonstration de l’utilisation du Clean Language par James Lawley et Penny Tompkins lors d'une formation chez Institut REPERE. la lettre F est utilisée pour Penny ou James et la lettre C pour la cliente (coach interne à temps plein, psychopraticienne à temps partiel, formée en PNL chez REPERE, et en A.T.)

1F : Et qu’est-ce que tu aimerais qu’il se passe ?

C : J’aimerais euh… remobiliser mon énergie

2F : Et tu aimerais remobiliser ton énergie et quand tu remobilises ton énergie, qu’est-ce qu’il se passe ensuite ?

C : Je booste mon…mes envies

3F : Et envies, et tu boostes tes envies et quel genre de booste est ce booste de tes envies ?

C : Eh bien j’ai …j’ai la force… oui j’ai vraiment, j’ai des envies…je vois des choses nouvelles …à faire… pour avancerc’ est une motivation.

4F : Et tu vois des choses nouvelles pour avancer et motivation et quand tu vois des choses nouvelles pour avancer et motivation, quel genre de avancer est cet avancer là ?

C : C’est…c’est du plaisir, plaisir de… découvrir.

5F Et quand c’est du plaisir de découvrir et d’avancer, où est ce avancer ?

C : C’est au niveau du cœur …quelque chose qui pousse.

6F : Au niveau du cœur et quelque chose qui pousse, est-ce qu’il y a autre chose au niveau du cœur  et de quelque chose qui pousse?

C : Eh bien le cœur bat plus vite

7F : Le cœur bat plus vite et quelque chose pousse, est ce qu’il y a autre chose à propos de ce pousse ?

C : Alors je dis pousser et en même temps c’est attirer, la force elle est …elle est pas seulement,…oui c’est pas pousser, c’est attirer plutôt.

8F : C’est attirer plutôt, autre chose à propos de ce pousser qui attire?

C : Bien C’est excitant quoi

9F: Et c’est excitant et quelque chose qui attire et plaisir de découvrir et ce cœur et autre chose à propos de ce cœur ?

C : Euh Il a besoin d’énergie pour… pour assumer tout ça,…pour ressentir tout ça.

10F : Et ce cœur a besoin d’énergie pour ressentir tout ça. Quel genre d’énergie est cette énergie dont ce cœur a besoin pour ressentir ?

C : J’ai la sensation qu’il a besoin de prendre toute sa place, toute sa forme

11F Et tu as la sensation qu’il a besoin de prendre toute sa forme et quand tu as la sensation qu’il a besoin de prendre toute sa forme, quel genre de forme est cette forme ?

C : C’est une …c’est une ouverture

12F : Une ouverture. Quel genre d’ouverture est cette ouverture ?

C : C’est… c’est une sensation et ça s’ouvre.

13F : Et une sensation et d’ouverture et autre chose à propos de cette sensation quand c’est une sensation d’ouverture ?

C : C’est la sensation d’ouverture, de légèreté, d’accueil aussi.

14F : Et légèreté et accueil et quand il y a une légèreté et une ouverture, c’est une légèreté et une ouverture comme quoi ?

C : C’est comme… je ne sais pas…

15F : Et ouverture et il y a une forme qui est une ouverture et une légèreté et un cœur qui a besoin d’énergie et y a -t il- autre chose à propos de cette sensation qui a besoin de prendre toute sa forme ?

C : J’ai l’impression que quand il prend… cette sensation là eh bien… ça …me donne envie de…je suis plus …ouverte…heureuse enfin je…c’est …

16F : Quand il prend cette forme, tu as plus d’envies, tu es plus ouverte, heureuse, Et y a-t-il autre chose ?

C : C’est vraiment ça qui… qui me donne de la motivation, de l’énergie pour …découvrir…pour voir des choses.

17F : Et quand ça te donne cette motivation, où est cette énergie ?

C : Elle est dans tout le corps c’est quelque chose qui …qui est comme un aimant.

18F : Comme un aimant. Quel genre d’aimant ?

C : C’est… oui je suis attirée.

19F : Et tu es attirée et où est cet aimant ?

C : J’ai l’impression que c’est…c’est tout …toute ma personne qui est l’aimant, comme si l’énergie du cœur était…elle se propageait dans tout le corps.et …m’attirait vers des choses nouvelles.

20F : Ah et l’énergie du cœur se propage et t’attire et ensuite qu’est-ce qu’il se passe ?

C : Quand je suis dans… dans cette dynamique là, c’est …oui je suis bien, j’ai l’impression d’avoir beaucoup de capacités.

21F : Et est ce qu’il y a autre chose à propos de ces capacités et de cet aimant quand tu es attirée?

C : Bien, c’est essentiel pour moi

22F : Et c’est essentiel pour toi quand il y a énergie et un aimant et un cœur avec l’énergie qui se propage quand tu es attirée pour voir des choses nouvelles à faire pour avancer.

23F : Et quand il y a cette énergie et que tu la ressens dans le corps entier, comme un aimant qui attire et Il y a une ouverture, qu’est-ce qui se passe, juste avant cette ouverture ?

C : Juste avant l’ouverture, c’est un peu… j’ai une peur.

24F : Hm juste avant l’ouverture il y a une peur, est ce qu’il y a autre chose à propos de cette peur, juste avant ?

C : C’est une peur de ne pas réussir.

25F : Et quand il y a une peur de ne pas réussir, qu’est-ce que tu aimerais qu’il se passe ?

C : Eh bien, qu’il y ait cette énergie pour dépasser ce moment là.

26F : Et cette énergie dépasserait ce moment et quel genre d’énergie est cette énergie qui dépasse cette peur à ce moment là?

C : Parce qu’elle est plus…elle est plus forte cette énergie, elle est tellement attirante…que la peur est pas… devient moins importante, enfin… est moins importante.

27F : Et l’énergie est plus forte et la peur devient moins importante et ensuite qu’est-ce qui se passe ?

C : Après j’y vais.

28F : Après tu y vas et ensuite qu’est-ce qui se passe ?

C : Eh bien quand je suis dans la dynamique…dans l’action, j’ai l’impression d’être pleinement moi, je me sens présente.

29F : Pleinement moi, présente, et ensuite qu’est-ce qui se passe ?

C : Eh bien ensuite je peux…oui, tout est intérêt, je m’implique, je…j’ai l’énergie, j’ai tout ce qu’il faut pour aller vers … pour découvrir, pour faire.

30F : Et quand tu as tout ce qu’il te faut pour faire et que tu es pleinement présente et que tu peux y aller, alors qu’est-ce qui arrive au cœur ?

C : ça a un sens …cette ouverture a un sens.

31F : Ah et cette ouverture a un sens et quel genre de sens est ce sens  de ce coeur qui s’ouvre ?

C : ça donne un… un sens à ma vie.

32F : Ah ça donne un sens à ta vie et quand ça donne ce sens à ta vie, alors qu’est-ce qui arrive à l’aimant ?

C : L’aimant c’est l’énergie, c’est… c’est quelque chose…c’est un moyen.

33F : C’est un moyen, l’aimant est un moyen et ensuite qu’est-ce qui se passe ?

C : Je suis bien.

34F : Et tandis que tu avances et tu es bien, quel genre de avance est cet avance ?

C : Ah C’est, c’est…de la curiosité, c’est de l’intérêt pour des choses nouvelles. Oui, c’est…c’est ce qui se passe quand je viens en formation. Je m’enrichis et en même temps, je ne sais pas, il se passe quelque chose avec les autres, je peux partager après , enfin c’est …l’intérêt… la curiosité me nourrit me permet de donner un sens à ce que je fais.

35F : Et ça te permet d’avoir de l’intérêt et t’enrichit et te nourris et ensuite qu’est-ce qui arrive à ton énergie ?

C : Ah ça la décuple .Cette dynamique ça la décuple.

36F : Ah ça la décuple et ensuite qu’est-ce qui arrive à ta motivation ?

C : Oh elle est là.

37F : Et quand ta motivation est là et que ton énergie est décuplée quel genre d’attirée est cet attirée  quand tu es attirée ?

C : C’est… c’est de la curiosité…euh envie de découvrir, des envies, ce sont des envies.

38F : Et ensuite qu’est-ce qui arrive à une peur de ne pas réussir ?

C : S’il y a de la motivation Il n’y a pas, il n’y a plus de peur, elle est…

39F : Ah et il n’y a plus de peur alors qu’est-ce qui est arrivé à la peur ?

C : Elle est, elle est…elle est derrière… Je sais pas, elle peut ressortir.

40F : Et elle est derrière et elle peut ressortir et quand la peur est derrière et qu’elle peut ressortir, qu’est-ce que tu aimerais qu’il se passe ?

C : Je… deux choses à la fois cette peur …j’ai… il me faut de l’énergie pour la dépasser donc elle sert quand même à quelque chose : je veux dire …elle est une prise de conscience…
…qu’il y a quelque chose à dépasser, à faire, à mobiliser pour…avancer, enfin pour donner un sens.

41F : C’est une prise de conscience qu’il y a quelque chose à dépasser et y a-t-il autre chose à propos de cette prise de conscience ?

C : Non

42F : Et quand il y a une prise de conscience que cette peur a quelque chose à dépasser où est cette prise de conscience ?

C : Euh… elle est…. plutôt là…. Au niveau de la peur, au niveau de l’estomac Quand c’est là c’est qu’il y a une petite peur là si j’ai de l’énergie suffisante, je la dépasse sinon elle prend toute la place.

43F : Et la peur est dans l’estomac et la prise de conscience que tu as besoin d’énergie pour la dépasser et quand tu as cette énergie, la peur va derrière…

C : C’est ça. C’est l’énergie du cœur là qui prend et puis la peur, oui… elle est insignifiante.

44F : Et c’est cette énergie du cœur qui peut dépasser la peur et ensuite elle est insignifiante , et ensuite qu’est-ce qui se passe ?

C : C’est …c’est drôlement iintéressant.de le savoir …ça s’est élaboré maintenant Je …je n’ai pas conscience de tout cela ;

45F : Et c’est maintenant que tu as conscience

C : ça s’est construit !

46F : Ah et quand ça s’est construit et prise de conscience alors qu’est-ce qui se passe ?

C : C’est…c’est confortable.

47F : C’est confortable

C : Cette conscience est confortable oui je sais. .

48F : Ah et tu sais et quand cette prise de conscience est confortable, et que tu sais y a-t-il autre chose dont tu as besoin là maintenant pour mobiliser ton énergie et booster tes envies ?

C : Non …le fait de savoir ce processus euh qui m’est …propre, c’est… drôlement…oui c’est bien.

49F : Alors prends tout le temps dont tu as besoin pour en savoir plus sur cette prise de conscience qui est confortable et pour en savoir plus sur cette peur qui est une prise de conscience que ton énergie doit dépasser pour que tu avances et pour que ton corps tout entier soit comme un aimant qui est attiré… et pour découvrir…

C : C’est la confiance.

50F : Tu as confiance ?

C : oui

51: Et quel genre de confiance est cette confiance ?

C : Oh c’est la confiance qui fait avancer. Enfin qui donne…

52F : Et quand tu as cette confiance ; est cette confiance ?

C : Comme… elle remonte.

53F : Elle remonte et y a-t-il autre chose à propos de cette confiance quand elle remonte ?

C : C’est…c’est ça qui me donne l’énergie.

54F : Et quand cette confiance qui te donne de l’énergie remonte, est ce que cette confiance a une taille ou une forme ?

C : C’est quelque chose de très clair, c’est large et c’est clair…c’est clair, lumineux.

55F : Clair, large et lumineux, et quand cette confiance qui remonte est large et claire et lumineuse, c’est large et clair et lumineux comme quoi ?

C : Comme la lumière.

56F : Quel genre de lumière ?

C : Une lumière euh …pas une lumière artificielle, c’est une belle journée, c’est clair.

57F  : La lumière d’une belle lumière, autre chose à propos de cette lumière  d’une belle journée ,qui est la confiance ?

C : Euh Non …non, c’est bien.

58F : Et quand cette lumière remonte avec cette confiance, elle remonte à partir d’où ?

C : Elle remonte de là. Ah c’est un nouveau jour. Bienvenue.

59 F : Bienvenue … nouveau jour .et y a-t-il autre chose dont tu as besoin à l’instant, en lien avec mobiliser ton énergie et booster tes envies, maintenant que tu sais tout cela ?

C : Je suis comblée.


Six semaines plus tard

Six semaines plus tard, je demande à C : l’autorisation de mettre sur le site internet de Penny & James la transcription du travail effectué avec eux, et les suites éventuelles de cet accompagnement.  Voici sa réponse :

« Bonsoir Noémie,
Je donne, avec plaisir, à James et à Penny, l’autorisation de transcription de « mon dialogue ». J’ai tellement été en confiance, en alliance que le mot « travail » ne semble pas approprié à l’état qui était le mien ! C’était une conversation curieuse et bienveillante entre les différentes parties de mon être.
Si cela peut éveiller la curiosité et donner l’envie de se former au Clean Language c’est super ! C’est une approche tellement respectueuse de l’autre qu’elle devrait devenir la base pour les métiers de relation d’aide et revisiter ainsi le mode d’intégration d’autres concepts.
J’étais en train de penser à ce qui avait pu changer depuis...
Et justement aujourd’hui même, j’ai vécu une journée particulière :
Je fais partie d’un groupe de psychopraticiens et dans ce cadre nous faisons des mises en situation d’entretiens thérapeutiques sur des problématiques personnelles.
Quand l’animatrice m’a proposé d’être thérapeute, je lui ai dit que je n’en n’avais pas envie car cela me demanderait trop d’énergie et comme je m’étais déjà beaucoup investie la veille, je ne serais certainement pas performante .Et en même temps j’ai pris conscience que j’avais peur de ne pas réussir.
L’animatrice a ensuite proposé au groupe une technique nouvelle pour nous...J’ai alors été très attirée par cette proposition et j’ai vite donné mon accord car je voulais l’expérimenter et ne pas rater ça, c’était excitant.
L’exercice a été fluide, ouvert et léger...en feedback le groupe a fait remarquer combien il avait été aussi emmené dans la dynamique et plein d’énergie...J’étais contente et heureuse de sentir cette légèreté partagée.
Je te remercie pour ton mail, justement aujourd’hui...
Alors que ce processus s’est présenté et que je n’y suis pas restée bloquée...
...Un manque d’énergie, je reconnais ma peur... une chose nouvelle se présente, je suis attirée, je m’engage et je suis à nouveau dans l’énergie.
Je ne manquerai pas d’être sensible à ce processus...dès que je ressentirai cette sensation bien particulière d’une énergie absorbée par la peur. (Je me faisais la remarque - ce manque d’énergie, donne des sensations particulières et ce n’est pas les mêmes sensations qu’un manque d’énergie après une nuit courte ou suite à une fatigue physique).

Tu peux aussi transmettre à Penny et James toute ma reconnaissance pour cet accompagnement en Clean Language ; dès que je peux je refais une formation pour intégrer cette superbe technique »


Penny Tompkins & James Lawley
Penny and James are supervising neurolinguistic psychotherapists – registered with the United Kingdom Council for Psychotherapy since 1993 – coaches in business, certified NLP trainers, and founders of The Developing Company.

They have provided consultancy to organisations as diverse as GlaxoSmithKline, Yale University Child Study Center, NASA Goddard Space Center and the Findhorn Spiritual Community in Northern Scotland.


Their book,
Metaphors in Mind
was the first comprehensive guide to Symbolic Modelling using the Clean Language of David Grove. An annotated training DVD, A Strange and Strong Sensation demonstrates their work in a live session. They have published over 200 articles and blogs freely available on their website: cleanlanguage.co.uk
 
 »  Home  »  Worldwide  »  French  »  Clean Coaching utilisation Modelisation Symbolique et Clean Language 2013
Article Options
Adventures
in Clean


May 12-15
2017

nr Liverpool




Work on your
own personal
development.

Learn about
modelling
from five of
the world's
leading clean
practitioners.

cleanlearning.co.uk/

view all featured events